Stage du 26 au 30  Juin 2017

  • Grey Facebook Icon

VIDÉO NOMADE

Avec l'atelier Vidéo nomade, Pauline Laurent développe un travail d'écritures collectives, au présent et transforme la caméra en outil de récolte de matériaux.

Dans le projet Marche au nez, édité en 2012, une ballade se transforme en chasse au trésor: Un but imaginaire prétexte à la transformation du regard. Le monde livre ses indices et conduit une narration poétique.

Ici, comme trésor on retrouve les traces d'une croix dans le ciel.

SACHA: "voici le trésor, vous voyez bien....

c'est là croix dans le ciel.

Ca veut dire que le trésor c'est la liberté...

Pour aller dans le ciel il faut être libre, il faut des ailes"

Le temps d'une ballade, la caméra est laissée entre les mains des enfants qui récoltent dialogues et images.

Cette association de la ballade, de la récolte et de sa transformation se développe et propose de nombreuses réalisations comme "trois enfants recherchent un trésor mystérieux", "Les chaussettes", "La terre des aventuriers".

Loin du lieu de vie des Cool'heures où elle animait ces ateliers, c'est maintenant avec l'association entre-vues, à Marseille,  qu'elle continue de développer cette potentialité offerte par la vidéo.

Dans la perspective du projet Alentours, blog participatif, les pratiques se mélangent et la vidéo, nomade, sert la réalisation de bandes dessinées, de romans photos, de stopmotions, de flip-books, de dessins et de bien d'autres créations.

Encore en post-production du stage Vidéo Nomade du 23 au 27 octobre 2017, les divers productions seront bientôt visible sur le blog Alentours.

A. R.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now