top of page

Le projet

Si la création est “être soi et arriver à l’exprimer”, alors la culture apparait comme un terrain de préservation de différents objets voire sujets, telle que la notion d’identité.

L’Atelier decolor'stop cherche à développer la sensibilité des enfants en les aidant à poser un regard personnel sur le monde qui les entoure. Il est animé par deux mouvements:  Un premier conduit par l’éveil et la découverte, encourage l’enfant dans son ouverture à l’autre et au monde,  un deuxième vient approfondir la relation de l’enfant avec lui même, avec son monde intérieur afin que l’enfant deviennent, au sein de la collectivité, fort de son unicité.

Ancrage et dérive

entre enracinement et dépassement: permettre l’imaginaire.

Comment dans un contexte de règles, l’enfant peut trouver sa liberté ?

Ouverture

Champs des horizons: éveil et élan-vers

(1) principe de forclusion venant fondé selon J. Lacan la psychose et l’acte de création.

Forclusion: "clore dehors", ou "fermer dehors".

De for = foris = ce qui est mis à part, de côté; et de clore = fermer.

 

D'après une image empruntée à Serge Leclaire, on peut comparer l'expérience constituée à un tissu. Ce tissu est composé d'une trame qui permet au tissu de tenir. Dans le cas du refoulement, il y aurait une déchirure, une sorte d'accroc dans cette trame, qui est toujours susceptible d'être reprisée. Par-contre dans le cas de la forclusion, il y aurait un défaut dans la trame même, comme si les fils, au moment de la confection, ne se seraient pas mis en place. Le trou qui en résulte ne peut pas, cette fois, être reprisé, puisqu'il n'y a pas de prise à la reprise. Alors pour combler ce trou il faudrait mettre une autre pièce d'étoffe, ce qui n'empêche pas le trou en lui-même d'exister.La forclusion est donc un trou, un vide. Il va aspirer toute une série de signifiants, à la place du signifiant qui manque.

Le mouvement d’ouverture cherche à élargir, étendre les horizons de l’enfant. Ce pôle aura comme axe le développement de la sensibilité de l’enfant par l’éveil et l’exploration, afin d’encourager son ouverture au monde.  L’objectif de ces temps d’ouvertures est d’offrir à l’enfant un enrichissement par l’expérience, par la découverte à travers rencontres et échanges.  Ce temps est là pour pallier aux manques de “ressources”, aux apories, aux problèmatiques perturbants l’enfant dans son bien-être, son évolution et son épanouissement personnel. Il vient munir l’enfant de nouvelles zones exploitées, explorées; de repères supplémentaires pour l’aider à se confronter et à faire face à la réalité. Il s’agit, de lui offrir les moyens pour s’extraire de son manque de repères et de sa forclusion (1).

Éveil au monde, ouverture à l’autre, à la connaissance: Curiosité et rencontre seront ici ciblées. Cela peut-être la découverte d’un nouvel outil, comme la scie et la visseuse expérimenté avec certains jeunes en atelier ; Il peut s’agir de la découverte d’un tableau; fenêtre ouverte sur un ailleurs, qui anime et décor les murs de la salle ; l’apprentissage du feu qui petit à petit se fera sans intervention de l’adulte, ou simplement la porte ouverte de l’atelier sur le jardin. Ce peut-être ce carreau ouvert en permanence sur l’ailleurs du jardin car cassé par un des enfant le jour même de l’ouverture de la salle.

Hors de l’atelier, cela peut être une balade en forêt pour apprendre les essences d’arbres, une rencontre avec un brocanteur parlant avec passion de l’histoire passée de ses objets, la venue d’intervenants extérieurs animés par leur métier. Il peut s’agir de visite d’expositions comme celles proposées tout les ans par un artiste voisin, Didier Vailland. Il peut s’agir de la découverte d’un nouveau lieu, comme ce hangar qui a inspiré "Trois enfants recherchent un trésor mystérieux",

 

court métrage réalisé suite à l’exploration d’un nouveau sentier. Mettre le jeune dans des situations de rencontres, de mise en relation avec un extérieur, avec l’altérité. Il peut s’agir de confronter l’enfant avec une nouvelle forme de cinéma, avec des projections en veillées, comme L’Enfance-nue de M. Piallat, ou Colorful de K. Hara. C’est un mouvement d’ouverture sur le monde et à l’autre. Il vient servir la capacité de projection de l’enfant en lui offrant les moyens et l’envie de s’inscrire et de se projeter dans des champs différents, des situations et des domaines variées. Il confronte l’enfant à une étrangeté, une nouveauté, et lui offre un Ailleurs. Un champs qu’il n’a pas exploré, pas encore croisé. Il est sensibilistation et ouverture. Ce sont toutes ces autres musiques, Miles davis, Keny Arkana, Kid Cudy, Django Reinhardt, hétéroclites et variées que les enfants se plaisent à copier de nos ordinateurs vers leur MP3 individuels. Ce sont les discussions collectives sur des thèmes choisis avec les enfants, où ciblant des problématiques particulières comme celle de la connaissance de soi. Abordée en atelier, elle a aboutit sur la réalisation d’un jeu de carte, le “connais-toi toi même!”.

 

Il est dans la rencontre avec un réalisateur, Quentin Laurent, venu familiariser les enfants au monde du documentaire. Il est cet rencontre avec les membres de l’association de la recyclerie, association de récupération, fondée sur le model de réinsertion d’Emmaus. Cela nous a permis une vision de modes nouveaux de consommation et une rencontre humaine avec un tissu associatif composé d'acteurs sociaux que Quentin Laurent a pu capter.

Elle est dans l’herbier réalisé au cours d’une promenade improvisée puis exposée...

Le mouvement de fermeture cherche à ouvrir l'enfant vers son monde intérieur, vers une identité qui lui appartienne: Riche et entière, elle est orienté vers son épanouissement personnel. Se découvrir en tant que sujet, libre et autonome.

Temps de travail et de concentration, de déploiement et d'introspection, elle est une ouverture à soi. Déployer sa personnalité au sein d'un espace, d'un cadre qui est celui du projet. Chaque enfant est amené à figurer et formuler sa recherche au sein de son carnet d'Atelier qui lui est offert. Un effort réel est à déployer par l'encadrant afin que l'enfant évolue dans une confiance assurée. Confronter l'enfant à ses difficultés de réalisations. Lui offrir le temps de trouver les moyens de leur dépassement. Enfin, intervenir en cas de blocage et de stress s'il en est.

Cet élan cherche à rendre l'enfant autonome dans sa création. Il nécessite un aller-retour entre une confrontation de l'enfant avec ses problématiques d'évolution et une intervention de l'artiste qui aura dejà parcouru ce cheminement. Les diffucltés peuvent être d'ordre technique et renvoyer à des apories plus ancrées, plus profondement inscrite dans le developpement de l'enfant. Des difficultés de concentration, ou encore de persévérance viennent freiner l'enfant dans son estime de lui-même.

Des espaces privilégiant la concentration et le repli sur soi viendront favoriser l'effort de l'enfant vers son individuation. Ainsi, un bureau "solitaire" amène l'enfant à bénéficier d'un espace réservé.

Le moment de fermeture peut être figurer par la certitide d'Orlane de ne pas savoir dessiner, et dans l'outil du calque auquel elle sera sensibilisé afin d'être autonome dans son travail sur la peur et les craintes. Cela peut-être dans la mise à disposition d'une machine à écrire permettant aux enfants souffrants d'une écriture non-esthétique de s'offrir un nouvel élan vers l'écriture. Cela s'illustre dans le "meuble-ouvert", construit avec l'aide des enfants, qui permet au regard de se plonger dans des outils et des matériaux mis à leur disposition après demande au responsable d'Atelier.

Le rôle de l'adulte est encore une fois essentiel. Être attentif aux blocages et encourager l'autonomie demande une certaine ubiquité. Il peut aussi s'agit de proposer une pause à l'enfant lorque celui-ci freine ou ralentit.

C'est cette compréhension, de l'intérieur, du processus créatif qui oblige le maître d'Atelier à être un artiste accomplit afin d'éclairer le créateur en herbe sur son propre chemin.

 

 

 

 

 

 

P.L

Fermeture

Retour à soi et monde interieur: vers l'autonomie

Zoom sur le tableau d'accrochage

bottom of page